À VOIR

Novembre, le mois de la RCR

22 octobre 2014

Puisqu’au Canada environ un décès sur dix est directement lié à une crise cardiaque, nous sommes en droit de se demander si les canadiens possèdent les compétences nécessaires afin d’aider une personne victime d’un malaise cardiaque. Malheureusement, selon plusieurs statistiques émises par la Croix Rouge, la réponse à cette question est non.

Bien que plus de 40% des canadiens ont affirmé avoir eu à administrer es premiers soins en situation d’urgence, très peu de canadiens connaissent les manœuvres à effectuer lorsqu’une personne est victime d’une crise cardiaque. Seulement 15% des canadiens affirment posséder les compétences requises pour aider une personne victime d’une urgence cardiaque, un nombre inquiétant.

Le mois de novembre étant le mois de la RCR, la Croix Rouge en profite pour sensibiliser les gens à l’importance de la RCR comme outil pour sauver des vies. En effet, une formation d’une durée d’une demi-journée peut suffire pour acquérir les compétences nécessaires afin de sauver des vies.

Vous pouvez également, si vous avez les compétences requises, doubler les chances de survie d’une victime en utilisant un défibrillateur externe automatisé (DEA) immédiatement après un arrêt cardiaque, en plus de la RCR. Il est d’autant plus important d’agir rapidement puisque le délai d’intervention ambulancier moyen dans les grands centres urbains est de plus de huit minutes et que des dommages permanents au cerveau peuvent subvenir dès la quatrième minute suivant un arrêt cardiaque.

Se former en secourisme et même sur l’utilisation d’un défibrillateur ne prend que quelques heures alors ne serait-ce que pour vos proches, suivez une formation de secourisme et apprenez comment leur sauver la vie!

Source : La croix rouge canadienne

Retour à la liste