À VOIR

Un petit garçon de 14 mois, sauvé par son père grâce à sa formation de secouriste

13 juin 2013

En cette belle journée d’été, Martin ne peut se douter que dans quelques minutes, il aura à mettre en pratique ce qu’on ne souhaite jamais vraiment faire. Son fils Thomas, alors âgé de 14 mois, se délecte d’une montagne de fraises, son fruit préféré. Soudain, le sang de Martin se glace; un morceau de la collation de son fils semble être resté coincé dans sa gorge. Son fils s’étouffe.

Martin avait suivi récemment son 4ème cours de premiers soins. Peut-on encore y trouver de l’intérêt après s’être fait répéter encore et encore ces gestes qui sauvent? « Au début, je croyais être un peu blasé. C’est mon employeur qui avait décidé de m’y envoyer. Il avait choisi de faire affaire avec Santinel, compagnie que je ne connaissais pas vraiment. Après quelques minutes seulement, l’instructeur avait su capter mon attention et j’avais l’impression d’apprendre de nouvelles choses. Nous avons fait un survol des techniques du volet bébés-enfants, ce qui s’avéra extrêmement utile. »

En réalisant ce qui était en train de se passer, Martin a rapidement et instinctivement mis en pratique ce qu’il avait appris lors de son dernier cours. « Ce n’était pas vraiment « by-the-book » mais tout de même amplement suffisant pour réussir à sauver mon fils sans le blesser. Même si on ne sait jamais à l’avance comment on réagira en situation d’urgence, on se sent plus en confiance quand on connaît les techniques. Je n’ose imaginer ce qui serait arrivé sans ce 4ème cours avec Santinel. Je n’oublierai jamais mon instructeur qui a sans doute contribué à mon aisance et ma confiance à pratiquer ce geste qui a sauvé mon fils. »

Aujourd’hui, Thomas se porte à merveille et adore toujours les fraises. Nous prenons le temps de vous faire part de ce témoignage qui nous a touché. Nous sommes heureux de voir que des gestes simples, appris en quelques heures, peuvent contribuer à sauver des vies comme celle de Thomas et permettre à des parents tels que Martin et Caroline de continuer à profiter pleinement de leur vie de famille.

Et vous, sauriez-vous appliquer ces gestes qui sauvent?

Retour à la liste