Formation sur la gestion de l’amiante, son inventaire et les travaux en présence d’amiante

L’amiante est une préoccupation pour la plupart des entreprises du Québec mais nombre de personnes et de gestionnaires ne savent pas s’ils doivent la gérer et si oui, à quel point.

Pourquoi s’en occuper?

Bon an mal an, la CSST indemnise environ 200 décès annuellement. 50 % de ces décès sont la conséquence d’accidents de travail mais depuis  plusieurs années, les décès dus à une exposition à l’amiante représentent l’autre 50% de ces décès. C’est énorme et toujours en progression. Devant cet état de fait, l’amiante est devenu un dossier majeur à la CSST. On retrouve maintenant la majorité de ces décès chez les travailleurs associés à la construction et à la maintenance des édifices.

En effet l’amiante est présente dans beaucoup de matériaux qui composent les édifices, que ce soit des murs de plâtre (« Gypse »), des tuiles de plafond suspendu, des calorifugeages (matériaux isolants recouvrant des structures chaudes ou froides comme des tuyaux ou des fournaises) ou des flocages appliqués sur des structures (poutres d’acier ou de ciment) comme retardant en cas d’incendie. Ces matériaux, lorsqu’ils sont manipulés ou endommagés lors de rénovations susceptibles de générer de la poussière, peuvent projeter dans l’air des fibres d’amiante et causer des maladies respiratoires graves et souvent mortelles, comme l’amiantose ou le cancer du poumon.  Il est donc de la responsabilité des employeurs de ne jamais exposer ses travailleurs à l’amiante et d’en contrôler la présence dans l’air.

Pour contrer cette réalité, la CSST a mis en force depuis juin 2013 une nouvelle règlementation sur l’identification des matériaux susceptibles de contenir de l’amiante (MSCA) et sur les travaux effectués sur ces matériaux. Les employeurs ont l’obligation de procéder à un inventaire des MSCA de leurs édifices et de développer un programme de gestion de tous les travaux impliquant les MSCA, tant pour leurs employés que pour les entrepreneurs externes.

Comment la gérer?

Les travaux en présence d’amiante sont particuliers et chaque entreprise devrait avoir des directives et procédures afin de s’assurer que les travaux soient effectués sécuritairement, tant pour les travailleurs que pour les gens ayant à travailler dans l’environnement de travail suite aux travaux. La CSST, de son côté, n’hésite pas à fermer des chantiers de rénovation si l’entreprise n’est pas en mesure de démontrer que les matériaux perturbés ne contiennent pas d’amiante.

Notre formation vise à donner les connaissances nécessaires aux gestionnaires qui doivent gérer les édifices de leur entreprise et les travaux qui y sont faits afin qu’ils puissent les encadrer, qu’ils soient réalisés par des employés, des entrepreneurs en construction ou encore des sous-traitants. Ils pourront également comprendre comment procéder à l’inventaire des matériaux pouvant contenir de l’amiante et ainsi déterminer les mesures à prendre si des travaux doivent être effectués.

Demandez plus d'information